PUA : la Mystery Method expliquée aux enfants

1266023950

Ho ho ho c’est presque Noël, j’ai eu envie de poursuivre mes lectures intellectuelles et suis tombée sur cette méthode de drague : la Mystery Method. Tout à commencé par du vocabulaire cryptique “numclose”, “cockblock”, “warpig”, “A3+A2”, et après quatre clics j’ai donc découvert un univers complètement incroyable : sachez-le, il y a des gens qui ont des méthodes quasi scientifiques pour approcher les femelles en chaleur et les ramener dans leur tanière. J’avais bien eu un extrait dans un des épisodes de Criminal Minds (Saison 4, épisode 9 : “52 pickup” en VO / “Leçons de séduction” en VF), mais jusqu’à présent je n’avais pas eu l’occasion de me pencher sur le sujet.

Le lien vers le Hibouk ici (edit : entre temps le mec s’est fait éditer. Sans rire.)

Préface

Idéalement, Mystery a proposé une mission pour tout débutant de la MMM. (=Mystery Man Method)
– Sortez 4 soirs par semaine pendant 4 heures
– Ouvrez 3 sets par heures soit 20 minutes par approche.
En d’autres termes, vous ouvrez 60 sets par semaine. Si vous le faites pendant 1 mois, vous parviendrez à draguez 300 filles (3’000 filles en 10 mois)
Apprenez une routine par semaine.
Après les premières semaines de Sarge, tout devient brumeux. Petit à petit, les réactions deviennent prévisibles, cette intuition sociale s’appelle la CALIBRATION.
Anticiper les réponses, pour les pratiquer jusqu’à une maîtrise totale. Lorsque les comportements s’automatisent, on parle d’INTERNALISATION.
[…]
Voici une photo d’une ex de Mystery, cela peut vous motiver 😉

Ami lecteur, ta cible est celle-ci.
Ami lecteur, ta cible est celle-ci.

 

Le but du jeu est donc de faire de l’abattage, enfin c’est ce que je comprends au vu de l’élégante posture de la jeune femme ci-dessus et des méthodes données. Oh j’ai hâte de lire ça, je sens que je vais bien m’amuser et que je vais même apprendre de nouveaux mots.

Phase A1

Qu’est ce qu’une ouverture ? En fait, ce sont les 3-90 premières secondes d’approche d’une fille, où vous lancez une conversation. Avec une ouverture, il y a de bonnes et des mauvaises nouvelles. La mauvaise nouvelle c’est qu’une ouverture peut être effrayante. Les mecs sont biologiquement prédisposés à être très nerveux quand il s’agit d’aborder une inconnue. Il y a des raisons d’évolution biologique pour cela (à la préhistoire, approcher une fille sans autorisation pouvant mener à des violences de la famille de la demoiselle).

Ha, j’aime quand mes lectures sont documentées avec des éléments factuels historiques et scientifiques. Vraiment.

Un exemple de “phrase d’accroche” :

Opener : « qui ment le plus »
PUA : « Hey, les filles, une question rapide, qui mentent le plus « les femmes ou les hommes ? »
(pause, attente de réponse)
« ok, je dois retourner voir mes amis, je n’en ai que pour une seconde, mais qui trompent les plus l’autre, les femmes ou les hommes ? »
(pause, attente de réponse)
« Je dis cela car l’autre jour en attendant chez le coiffeur, je lisais un article qui disait que les femmes trompaient plus que les hommes. C’est vrai ? »

Ça doit sûrement bien fonctionner pour draguer Candice, la blonde paumée en boîte avec sa bande d’amies, mais heu…un mec me sort ça je pense que je resterais hébétée un petit moment. Ou un long. Avant, au choix, de rire, ou de fuir.

Une fille se protège de vos attaques de drague. Quelques stratégies de protection :
Elle prétend avoir un copain, elle s’entoure d’amies, elle s’assoit à un endroit dur pour vous d’approcher, elle insulte, elle utilise un langage du corps négatif, aucun contact visuel, elle se désintéresse, aucun sens de l’humour, elle reste sur sa défensive

Pour vaincre ce Protection Shield :
Faire des negs, ouvrir avec un Pawn (fille draguée qui vous aide à ouvrir des sets), BL désintéréssé, False Time Constraint.

J’apprends donc que les “neg” sont les fameux non-compliments déguisés (“Jolie couleur de cheveux, tu as fait où ton balayage ?” “Ce sont des faux ongles ?”), un “Pawn” est un pion, BL à priori le “Body Language”, “False Time Constraint” est le fait de faire croire à sa victime qu’on va bientôt partir parce que maman attend à l’aéroport qu’on vienne la chercher. Que de vocabulaire nouveau appris !!!
En tant que patate presque mariée, avec bague, qui aime bien sortir avec ses copines et qui en a rien à faire du paumé qui essaye vainement de l’aborder, je dois être un cauchemar pour ces types. Ah, non, pardon, c’est juste mon “Protection Shield”. Ouais, vous le saviez pas mais j’ai une armure +20 en repousser les attaques de blaireaux. Et si un débile m’approche avec un “pawn” et me dit qu’il ne peut pas rester parce qu’il a piscine, j’ai même des bottes en cuir avec +15 en cassage d’attributs virils. Nomého.

Autre point crucial de A1, c’est de finir la phase. L’ouverture doit être courte, histoire d’attirer l’attention du groupe et de rester émotionnellement neutre. Dès que l’opportunité se présente, allez en A2.

Ne passez pas par la case départ, touchez-lui son cul et dépensez 20 000€ en eau de cologne et/ou en GHB (utile plus bas).

Quelques exemples de phase d’attaque :

Exemple : routine / opener numéro 1 : l’eau de cologne
Préparation : mettez deux eaux de toilettes sur chacun de vos bras
PUA : « Hey, j’ai besoin d’une opinion « En fait, j’ai deux parfums sur mes poignets, et je voudrais savoir lequel est le mieux »
(elle sent vos poignets)
PUA : « En fait, il me reste pas mal de parfums offerts par mon ex, et je voudrais faire un tri dedans, et savoir lesquels sont les mieux »

 

Exemple : routine / opener numéro 3: Le gay opener
PUA « Hey, les filles, est ce que je fais homosexuel ?»
(pause)
PUA : « Je dis cela car on vient de me traiter de PD »

Bon, au moins si on me sort ces deux-là je saurai à quoi m’en tenir (mention spéciale pour le second qui a trop la classe, c’est vrai que j’ai tendance à trouver super viril qu’un mec soit homophobe) ! Plusieurs phases sont donc à retenir : “à l’abordage”, “ouverture bidon”, “faire semblant de partir” et “autre phrase toute faite au choix.” Bigre.
Et puis ça fait encore pas mal de vocabulaire à retenir tout ça. En fait pour être un dragueur accompli, il faut à la fois savoir mettre son cerveau sur “off” et être instinctif, mais également s’être tapé tous les DVD et avoir acheté tous les bouquins et sortir 4 soirs par semaines. Ça fait un budget, c’est sûr, je comprends mieux pourquoi dans le Ebook précédent on nous disait de ne pas payer des verres aux filles cibles. Tiens, d’ailleurs, on nous propose quelques astuces :

16 ASTUCES
01. N’offrez pas à boire aux filles (ha, vous voyez !)
02. Vous êtes là pour vous amuser, donc soyez capables de rejeter un set. (Aussi appelé “Si ça mord pas change de déodorant” ?)
03. Donnez 200 € à votre wing, et qu’il vous rende 20 € par approche. (Je comprends pourquoi il ne faut jamais payer des verres dans ce cas…)
04. Sortez seul s’il le faut. (Sans doute pour attirer la compassion et faire pas du tout le gens qui cherche l’amour ?)
05. Portez votre verre au niveau de la hanche pas au niveau du torse (???)
06. Soyez à l’aise et amical (C’est sûr que se comporter en gros con va pas aider.)
07. Restez enthousiaste (“Je viens de me faire jeter et j’aime ça, ha ha laule !”)
08. Souriez dès que vous entrez dans le lieu social. Après une ouverture, cessez de trop sourire. (“Je suis un beau ténébreux, graou.”)
09. Si votre opener ne marche pas, essayez en un autre. (Ne tentez pas la mouche qui pète deux fois de suite, c’est moins drôle.)
10. Il vous faudra 3 approches pour trouver votre haut niveau d’énergie (HLE) (Scientifiquement prouvé sur 40 échantillons de vraies filles élevées en plein air.)
11. Evitez les endroits trop bruyants du bar / boites (évitez la piste de danse) (Sauf si vous voulez devenir aphone le lendemain. Ce qui reste une bonne justification pour ne pas la rappeler.)
12. Arrivez tôt et restez aimable avec le personnel. A minuit changez d’endroit. (Sinon votre tête se transformera en citrouille ?)
13. Ne buvez pas trop d’alcool. (Vomir sur sa proie c’est too mainstream.)
14. Ne vous souciez pas de la compétition masculine. (Tous des faibles. Heu, non, des “Mâles Beta”, pardon)
15. Faîtes vous amis avec les pro de la dynamique sociale. Devenez leur leader. (“JH, 25 ans, ch. pro de la dynamique sociale pour devenir leur wing. ttu)
16. Faîtes en sorte qu’on vous observe. (Surtout, gesticulez dans tous les sens et agitez les bras en hurlant. Voilà, comme ça.)

Nous arrivons donc en A2 (si la fille n’a pas fui ou ne vous a pas cassé la gueule, ce qui est probable, mais admettons).

Phase A2

Le principe de “A2” va être de discuter avec la proie, en se rendant plus intéressant que les autres (on parle ici de “DHV” et de “BL” encore et d’autres trucs, mais je commence à fatiguer…) Et, générosité ultime, quelques sujets de discussion offerts par la maison :

· Parlez comment vous avez rencontré un ours en faisant du stop
· Dîtes à quel point vous avez eu peur quand vous avez fait de l’escalade et que votre cordée s’effilochait
· Racontez quand vous avez accompagné votre ami à aller voir une nana. Que votre ami s’est fait taper par le petit ami de la fille, et qu’une course poursuite s’enchaîna pendant 20 minutes avec les flics à vos trousses
· Racontez la dernière fois à l’hôpital et que cela a changé votre goût culinaire.
· Racontez la façon dont sifflent les oiseaux
· Racontez votre dernier braquage de banque pour donner les fonds à une oeuvre caritative
· La fois où vous viviez avec 4 nanas et qu’il y ait eu un combat de nourriture
· De votre rencontre avec une célébrité
· Demandez-lui si elle croit au fantômes ? Et Pourquoi ?
· Que vous aimez les bougies et l’encens. Ce qu’elle aime ?
· La ferme que vous avez offert à votre cousine, et ce que vous en avez appris.
· La dernière fois que vous êtes monté sur scène
· La fois où vous avez déboulé d’une pente et comment vous avez survécu

Soyez intéressant.
Pour qu’une routine fonctionne, il faut l’essayer une douzaine de fois pour qu’elle soit congruente (après calibration et internalisation).

Je me demande où vit ce Monsieur Mystère (et où son disciple a appris à écrire aussi mal) mais dites donc, il a une vie drôlement bien remplie.
Le but de ce petit jeu est bien entendu d’augmenter sa “valeur sociale” : en résumé d’inspirer la confiance, la richesse, l’intelligence sociale, la protection, le leadership, l’humour… et pas de l’inciter à aller regarder chez vous les dernières diapositives de votre voyage à Rueil Malmaison. On peut quand même constater, avec tristesse, que l’intelligence “seule” n’est pas évoquée. Non, votre thèse sur la reproduction de la truite saumonée entre l’hiver 1937 et 1942 ne vous servira à rien dans ce contexte.

Je vous laisse admirer au passage le (joli) petit schéma fourni avec l’explication sur les “neg” :

Je précise que le dessin n'est pas de moi.......
Je précise que le dessin n’est pas de moi…….

 

On est en phase “A2”, ne l’oublions pas, il faut savoir entretenir la conversation avec classe et élégance, pour ensuite, enfin, passer en “A3”.

Phase A3

Comme le dit Mystery, « l’amateur va montrer son intérêt de suite, nous, on attend huit minutes »
Elle va tenter de résister à vos avances pour ne paraître une salope, cela s’appelle l’ASD (Anti Slut Defense)
[…]

En fait, demander lui quelque chose sur elle (Bait), elle répond (hook) donnez-lui un signe d’intérêt (reel), juste pour mieux la repousser (release) Il se peut que vous reproduisiez ce processus deux ou trois fois avec diverses qualités pour accomplir A3, Qualification. Rendez la qualifiée sur deux ou trois qualités Ne le faites pas trop de manière évidente ; faîtes en sortes que le bait ± hook ± reel ± release soit naturel, normal. N’oubliez pas le relâchement, c’est souvent à ce niveau que les débutants commettent des erreurs.

Whahou. Je ne savais pas pour l’ASD, et moi qui ne connaissais de la drague de blaireau que l’ASV…quelle ignare.
C’est une phase assez technique et d’ailleurs l’auteur nous préviens que la phase “A3” est la plus compliquée du Game. L’heureux veinard qui y survit passe donc en case “Confort” (tu ne peux pas, tu as une Vorpale +15 en AGI en opposition, recule de 50 pour atterrir en case “Pikachu à la montagne, vous avez 4 heures”.)

Phase Confort

On arrive dans la phase des préliminaires. C’est à dire que c’est dans la boîte mais que si on sort une énormité ou qu’on lui paye un verre, ça sera foutu. Ici encore quelques règles assez strictes :

Vous ne savez jamais quel « quantité » de confort il faut. Pas assez, et vous êtes un loser excité. Trop de confort, et vous finirez par rester ami. C’est un gros piège, mais Mystery a un secret ici. (Merci Mystery !)
[…]

01. Calibrer le Timing avec la règle des 7 h. C’est un secret qui va éliminer l’obstacle #1. Il y a 4 à 10 heures avant une relation sexuelle. En fait, pour une approche froide (avec une personne rencontrée au café à la différence de l’ami de votre soeur), il vous faut 4 à 10 heures d’interaction avant l’acte sexuel. Cela peut se faire sur plusieurs jours (vous la rencontrez pendant 1 heure, puis 3 heures le lendemain), mais ne perdez pas de vue sur votre montre. Avant quatre heures, il est probable qu’elle ne soit pas « prête » et vous allez courir vers l’insurmontable résistance de dernière minute de la phase de Séduction. Après 10 heures, cela lui semblera maladroit et effrayant pour elle, comme vous n’avez pas eu les couilles de bouger pour avoir saisi votre chance et, maintenant, elle s’est habituée à votre présence non sexuelle et toute la tension sexuelle s’est dissipée (vous rentrerez dans la Zone d’Amitié). Le principe des 4-10 (avec en moyenne 7 heures) est crucial ± malgré quelques exceptions, vous allez être surpris à quel point cette règle est vraie.

02. Vous gagnez des points par votre présence. Vous maintenez du confort avec une fille en étant dans des situations avec elle où vous pouvez en théorie essayer l’escalade sexuelle avec elle, mais évitez. Si elle s’assoie sur votre sofa sans que vous la regardiez, cela créera du confort. Si vous danser avec elle en boîte sans lui toucher les fesses, vous créez du confort. Jusqu’à 4 à 10 heures bien sûr !

03. Accélérez les choses avec plusieurs lieux de rencontres. Un homme emmène une fille A au parc. Ils font un pique-nique et y restent 6 heures. Un autre homme emmène une fille B faire du shopping, puis boire un verre, puis vont à la bibliothèque, sur 6 heures de temps. Laquelle de ces deux filles est plus « prête » ? La fille B. Elle s’est vue dans diverses situations avec lui, ainsi elle a l’impression de le connaître mieux.

04. Faites de vous-même la source du confort. […]Amenez la dans des endroits où vous êtes le centre de l’attention. Faîtes la travailler pour qu’elle gagne votre attention. Ainsi, elle sera plus heureuse quand vous êtes avec elle, elle essaiera de faire bonne impression sur vos amis, elle suivra des comportements qu’elle est habituée à avoir quand elle s’intéresse à quelqu’un. Ainsi, cela solidifie son attirance tout en construisant du confort.

05. Soyez intéressé par elle de manière authentique. Rappelez-vous, elle vous a conquis en A3, la Qualification. Inutile d’être encore rejeté. Maintenant que vous êtes en phase de Confort, il est normal, attendu et attirant de lui poser des questions personnelles. D’un autre côté :

06. N’arrêtez pas d’être un challenge. Gardez cette tension romantique / sexuelle pendant la phase de confort. A certains moments, continuez de la taquiner, de ne pas être d’accord avec, etc. Dès qu’il n’y a plus de tension, la relation devient ennuyeuse pour elle.

Dire que je trouvais les premières phases d’approche déjà bien compliquées (sans doute mon cerveau de blonde), là ça devient carrément pire que de la manipulation. Et donc, on l’aura compris, le seul, l’unique but est de coucher avec elle. Je vous rassure, j’avais déjà bien pigé le truc au début de la lecture. Dans ce chapitre on apprend donc à rendre notre cible jalouse, la faire rire, la faire attendre mais pas trop, rester un type super cool. On va ici de C1 à C3, tout en surveillant sa montre car passé 10h, si elle couche pas, c’est une morue frigide.

28899833

Et donc là, “seulement” on arrive en…

Phase Séduction

Comment savoir si votre Confort s’est bien déroulé ? En fait, idéalement, vous devriez rentrer en phase de Séduction si les éléments suivants sont réunis :
– Vous avez passé 4-10 heures ensembles
– Vous avez maintenu la tension sexuelle avec elle tout en la faisant entrer dans une zone de confort où elle vous fait confiance
– Il est tout à fait naturel et normal que vous vous touchez de manière non sexuelle
[…]

La séduction, pour un homme heureux en drague, est souvent une question de logistique. On a l’attraction, puis le confort. Elle est prête à coucher avec vous. Elle ne le pensera probablement pas, en particulier parce qu’elle est conditionnée à éviter (à tout prix) de se sentir une « fille facile ». C’est la pire chose qu’une fille puisse dire à une autre. Comprenez alors sa psychologie, et MENEZ la vers l’acte sexuel ainsi elle ne prendra pas la responsabilité ni ne se sentira une « fille facile ».

Hum. La pire chose qu’une autre geurle puisse me dire c’est “Jeanne, tu vas mourir, tu as la peste bubonique et la fièvre Ebola”. Mais oui, je suis sûrement conditionnée, c’est pourquoi je ne couche jamais le premier soir. En revanche ça va si c’est l’après-midi. Je pense sincèrement que si un type me sort les phases A1 à A3 et survit, il y a peu de chance qu’il passe en “C” et encore moins en “S”. Morue frigide, moi ?

Chaque fois qu’une fille pensera « si je fais ceci (aller chez lui / le laisser enlever mon soutien gorge), cela va mener à l’acte sexuel », il existe un risque qu’elle ne le fera fasse pas, même si son désir sexuel est présent. Ne cherchez pas une logique à cela, cela fait partie de la psychologie féminine et il faut faire avec.

Oui, c’est vrai, la femme est un petit animal complexe (et surtout complexée), oscillant entre la bête de sexe affamée qui sommeille en elle et la potentielle mère de famille digne et prude qui veut des enfants. Si vous avez bien suivi, vous cherchez à niquer, pas à avoir une relation stable et encore moins des enfants, suivez donc le guide bon sang !

La séduction est un sujet sensible pour beaucoup de monde. Spécialement quand on parle de minimiser les « state break », ne pas donner aux femmes le temps de se poser et penser si elles veulent démarrer une relation sexuelle. Donc je veux être clair sur le fait que l’on parle de séduction et non de manipulation. Il n’y a pas besoin de manipuler une femme pour avoir une relation sexuelle avec. Tout ce que nous essayons de faire c’est d’amoindrir ses sentiments de culpabilité et de responsabilité dans un premier temps. Oui nous disons les choses comme elles sont et non comme la société veut que ce soit. Et oui certaines femmes sont a l’aise avec leur sexualité et leur choix et n’ont pas besoin des hommes pour amoindrir leur sentiments de culpabilité et de responsabilité. Ce sont souvent de belles prises, mais elles sont rares.

Ah, pardon, désolée, toutes mes confuses, je pensais qu’on manipulait les gens moi, dans ce cours…Meuh en fait non, on veut juste faire croire à nos cibles qu’elles ne culpabilisent pas d’avoir envie de coucher avec la personne qui vient de passer entre 4 et 10h à lui raconter des discours pré-enregistrés et qui a suivi pas à pas les méthodes de drague d’un bouquin. Et donc, si la société n’aime pas les bourdons qui dispersent leur semence à tout va c’est parce qu’elle est trop coincée, mais au fond tout le monde est une salope dans l’âme ! Pour finir, je suis tout de même heureuse de savoir que je suis potentiellement une belle prise, même si malheureusement pour John Bob pour lui tout va s’arrêter pour lui en phase “A1” au stade du verre de Martini +12 en aveuglement si jeté sur la cible à courte distance.

Le chapitre suivant est donc dédié à la phase ultime :

Dernière phase : le Sexe

Désolée de vous décevoir, cette phase est mystérieusement courte, je ne me l’explique pas.

Elle doit avoir une grosse voiture.

Tous les mecs savent ça mais quand vous enlevez la jupe ou le pantalon d’un fille, enlevez ses sous vêtements en même temps dans le même mouvement. Si vous laissez ses sous-vêtements, les enlever plus tard est un grand “state break”.

Ah, bah voilà, j’ai enfin appris quelque chose !

Morceaux choisis

Une fille va chercher des raisons pour ne pas sortir avec vous.

Souvenez-vous, rencontrer seule un étranger est effrayant pour une femme. D’ailleurs, il est question de sécurité physique. Si elle n’est pas à l’aise avec vous, elle peut considérer un risque de viol ou pire. Moins dramatique, c’est cette peur intense qu’ont les filles à être dans des situations sociales maladroites. Elles n’ont pas l’habitude sociale d’interagir avec des hommes. Elles sont souvent alors avec une amie. Pour un homme, l’idée de ne pas avoir suffisamment de temps est impertinent. Vous ne saurez jamais si vous pourrez la rencontrer après. Au pire des cas, votre approche est courte et vous rentrez chez vous. Les hommes n’agonisent pas et se fichent si c’est socialement maladroit ou pas. Mais les filles non, et il faut le prendre en considération.

Très franchement, un type qui passe le peu de temps qu’il a avec moi pour me remballer et se valoriser socialement, je crains pire que le viol, je crains qu’il veuille jute me baiser ! J’ai bon ? Sans doute pas, puisque c’est dans ma culture d’avoir peur des hommes. Et en tant que bichette farouche et peureuse, déjà je ne sors qu’avec des amies. Même si je rentre en titubant à 2h du mat à ma maison, je demande toujours à une amie subsidiaire de me raccompagner. Puis, évidemment, je la raccompagne, et puis on fait ça jusqu’à ce qu’il soit 7h du matin parce qu’on a peur d’être toutes seules. Après il fait jour, on peut appeler d’autres amies.
Et je vous raconte pas l’enfer quotidien que je supporte en travaillant dans le milieu de l’informatique…J’ai pensé à me suicider mais finalement j’ai préféré appeler une amie qui m’a aidée à démissionner.

Ce n’est pas parce que le baiser est le premier test non ambigu pour savoir si vous êtes oui ou non intéressés sexuellement l’un l’autre que embrasser doit être utilisé comme un test ou une confirmation de son attraction pour vous.
Avez-vous déjà eu une date avec une femme et que vous vous penchez pour ce baiser à la fin de cette date lorsqu’elle dit au revoir à sa porte ?
C’est une preuve de faiblesse.

[…]C’est parce que embrasser est ce que nous appelons un « break ». Comme sortir d’un café avec quelqu’un, aller seule chez un homme, enlever son pantalon. C’est une des choses qui arrivent toujours sur le chemin d’un rapport sexuel, donc cela force une femme à engager la partie logique de son esprit, au lieu d’engager la partie émotionnelle et elle se dit « est ce que je veux avoir un rapport sexuel avec lui ? ». Souvent, si une femme se demande cela, la réponse est non. Les femmes sont biologiquement et socialement conditionnées à penser de cette manière, et nous n’allons pas le changer. Comme embrasser est un « break », à la seconde où vous l’embrassez, son esprit logique demande qu’elle reconnaisse votre attraction mutuelle et qu’elle fasse un choix, d’où le terme « break ».

Sachez-le, amis hommes : l’embrasser devant VOTRE porte n’est pas une preuve de faiblesse, si et seulement si elle rentre et que vous la niquez après. Sinon c’est que vous êtes naze.
Il faut savoir aussi que la fille, elle réfléchit en permanence pour à la fois déjouer son côté salope et faire plaisir à papa et maman en restant pure et chaste. La femme est un animal un peu schizophrène, je vous l’accorde, même si, invariablement, lorsqu’elle se demande si elle va passer à l’acte la réponse sera non. Toujours. C’est dans nos gènes, on ne PEUT PAS choisir d’avoir des rapports sexuels avec un mâle, c’est pour ça qu’il est obligé de nous y “contraindre gentiment sans pour autant nous manipuler”.

Notons également qu’entre accompagner un homme chez lui et enlever son pantalon, il n’y a qu’un pas, alors ne vous plaigniez pas, vous l’avez bien cherché après tout !

Une HB est présente, entourée de ses amis. Elle manifeste son côté salope. Est-elle réellement une salope ? Probablement pas. Toutes mes ex sont des filles très sympathiques sans être des salopes. Les belles personnes le sont plus facilement, car ils sont beaux et souvent ont une meilleure éducation.[…]

Elle est très douée pour rejeter ces mecs. Elle se doit de l’être ! Elle ne va pas coucher avec tous les mecs qui lui offrent des verres ! Donc, elle va dire non, paraître ennuyée ou utiliser d’autres mécanismes de protection, et le pauvre type va la considérer comme une salope en partant avec colère car il vient de se prendre un râteau. Et cela semble marcher. Parfois, quand elle se sent très forte (comme souvent en boîte), elle acceptera la bière pour mieux rembarrer le mec. En fait, le type est suffisamment bête pour lui offrir un verre ; elle pourrait bien accepter. Si elle accepte la bière, c’est une façon de dire « je ne te connais pas et me contrefiche de toi. Tu es juste un mec comme les autres et c’est la raison pour laquelle je ne te respecte pas, je prends la bière avant de te faire affront ».
[…]

Plus une fille est belle plus vous vous devez d’être agressif avec les negs. Une HB10 peut se prendre 3 negs, une HB8 1 ou 2 suffisent. Vous pouvez raccrocher si elle pense que vous êtes mieux qu’elle (qui arrive plus souvent que vous ne le pensez). Voilà comment supprimer son bouclier de protection (protection shield). 3 negs en deux /trois minutes de discussion neutre. Une fois enlevé, vous pouvez commencer à essayer de la séduire.

HB si j’ai bien compris ça doit être “High Beauty” ou une nana canon (selon les critères de l’auteur bien entendu). Ce paragraphe est fort intéressant car il souligne à nouveau la complexité de la femelle. D’un côté, la HB manifeste son côté salope, mais de l’autre en fait elle ne l’est pas du tout. Ce que ça veut dire, j’avoue que je ne le sais pas précisément.

Demandons à Wikipedia un premier éclairage sémantique :

Salope /sa.lɔp/ féminin

  1. (Vulgaire) (Péjoratif) Femme de mauvaise vie, dévergondéedébauchée.
    • Quelle adorable salope elle deviendra en peu de temps, je suppose, si elle tombe sur un amant habile. — (Michel Balfort, Journal d’un homme de nulle part, Galilée, 1977, p. 162)
  2. (Vulgaire) (Péjoratif) Femme méprisablegarce sans scrupules, aux mœurs corrompues et prête à tout pour réussir, avec, en général, une connotation sexuelle.
    • T’es prête à tout pour briser tout autour de toi ! T’es qu’une salope. — (Élisabeth Jolivet, Plaidoyer d’une mauvaise fille, Le Manuscrit, 2002, p. 129)
  3. (Par extension) (Vulgaire) (Injurieux) Femme coupable de traîtrise. S’emploie également pour insulter violemment un homme ou pour décrire un individu ne respectant aucune loi ou aucun code.
    • Cette belle salope de Frederic Hanauer nous avait tous balancés — (San Antonio)
  4. (Sexualité) Partenaire soumis, salace ou lubrique. Le mot peut être employé de façon ludique dans diverses pratiques sexuelles de marge, telles qu’on peut les trouver dans les milieux sado-masochisteséchangisteslibertins ou homosexuels.

Ok donc son côté salope c’est justement le côté qui va intéresser notre mâle en chasse, non ? Si ce gentil jeune homme cherche à lui faire découvrir la cochonne qui est en elle, c’est bien ça il me semble. Or, ses ex à lui ne sont PAS des salopes. Mystère mystérieux ! Pourquoi donc ? Sont-elles passées du statut “salope” à “pas salope” quand elles étaient en main, pour ensuite redevenir des salopes ? On peut donc en déduire que ce charmant séducteur inoffensif cache en réalité un Robin des Bois du sexe au coeur d’or dont le pouvoir spécial à de jeunes dévergondées est de leur redonner +28 en “Sainte Nitouche” ?
Dans tous les cas, peut importe, car comme on le lit un peu après, les belles personnes sont mieux éduquées et donc sans doute plus à même de comprendre ce genre de logique (ce qui me place parmi les moches, je suis affreusement vexée). Forcément. Les moches, les petits, les gros et les boutonneux (ainsi que leurs pendants féminins) sont à la fois peu gâtés par la nature ET mal éduqués. Je propose qu’on les abatte pour abréger leurs souffrances. Et qu’on commence par affréter des trains qui…oups, je m’égare.

Une image d'illustration de bon goût pour vous faire oublier mon sous-entendu absolument révoltant du paragraphe précédent. *flash* Voilà, vous avez tout oublié.
Une image d’illustration de bon goût pour vous faire oublier mon sous-entendu absolument révoltant du paragraphe précédent. *flash* Voilà, vous avez tout oublié.

Reprenons. Quand on a une “belle fille bien éduquée qui n’est pas une salope” en face de soi, il faut lui faire comprendre rapidement qui est le maître, c’est à dire pas elle. Et pour cela, lui faire des anti-compliments est la meilleure des solutions. C’est de la psychologie inversée ça s’appelle. Encore une fois, on insiste lourdement sur le fait de ne JAMAIS offrir un verre à une fille en soirée. Amies filles, si un homme qui essaye de vous baratiner depuis 4 à 10 heures refuse toujours de vous payer un verre ou de vous inviter au restaurant, vous savez à quoi vous en tenir (et tiens, ça me rappelle des souvenirs…) ! Et si il fait preuve d’une grande virilité, vous tacle sans arrêt et vous fait bien sentir que vous n’êtes qu’une sombre merde, félicitations, vous êtes très très belle.

Les hommes et les femmes voient le téléphone de manière différente. Pour nous les mecs, le téléphone nous permet de programmer nos vies, et de rencontrer nos amis. Pour les nanas,parler au téléphone est presque aussi bien que de rencontrer ses amis. Par exemple, deux amis au téléphone, cela donnerait la conversation suivante :

« Hey David, que fais tu ce soir ? »
« Je vais au Thunderbird à 21h00, tu veux venir »
« Oui c’est sur »
« hey, à tout alors »

Maintenant, je vous le met dans le mille « pensez vous que les filles manient le téléphone comme cela ? Une nana penserait qu’une telle conversation serait bizarre et superficielle, et c’est souvent le cas des mecs qui appellent les nanas pour fixer un rencard. Les nanas veulent discuter au téléphone, même si les conversations paraissent stupides, mais en le comprenant, on peut changer nos habitudes téléphoniques pour que les femmes aiment nos appels, en se sentant à l’aise et naturel de se rencontrer.

Monsieur Mystère enfonce le clou. Je suis sans doute un homme, sans doute un mâle Beta, et ça expliquerait pourquoi je n’aime pas vraiment passer du temps au téléphone avec mes amis. Et absssssssolument pas parce que je passe déjà les 3/4 de ma vie professionnelle, soit 5h par jour au téléphone. Non. C’est soit la génétique, soit parce que je ne suis pas une femme.

Conclusion

J’ai plongé ces deux derniers jours dans un monde complètement fou et surréaliste. J’ai eu peine à comprendre au début l’intérêt de toutes ces techniques, mais cette phase d’ignorance a rapidement fini par s’estomper, au profit d’une information claire et juste : les hommes, les mâles, les porteurs de bite, ne sont attirés que par les femmes attirantes et n’ont envie que de les faire coucher avec eux après avoir effectué une sorte de parade amoureuse assez curieuse consistant à leur faire croire qu’ils étaient les plus beaux, les plus forts, les meilleurs, et donc logiquement, de bien meilleurs reproducteurs. Tout en ne souhaitant pas, en revanche, fonder une relation stable ou, encore pire, une famille.

Je pense que si un des adeptes des techniques sus-mentionnées était amené à me lire, il se dirait que je suis une vieille fille moche et coincée qui est juste jalouse de leur gros zizi. Et bien non, ami machiste, détrompe-toi, je suis encore jeune, je n’ai pas de corne ni de plaie purulente sur le visage, j’assume complètement ma sexualité et j’ai d’ailleurs même couché dès le premier après-midi sans aucun complexe ni remords avec mon futur mari que je connais maintenant depuis plus de 5 ans, et qui, je le crois, se trouve plutôt heureux de connaître une relation stable et épanouissante avec une personne capable de lire de vrais livres, de parler de vrais centres d’intérêts (non feints !), et qui préfère passer des soirées tranquilles à se payer des verres toute seule comme une grande plutôt que de devenir sourde en boîte. J’ai du goût, je préfère devenir sourde en écoutant le dernier album de Lamb of God, qui s’appelle Résolution, et qui est une vraie tuerie, merci bien.

Non je n'ai pas d'action chez eux. Je devrais.
Non je n’ai pas d’action chez eux. Je devrais.

 

Et en re-conclusion, je trouve quand même ce type de guide et de méthodes assez révélatrices de notre époque où l’abrutissement et le formatage bas niveau de ce qui nous reste de cerveau selon des critères dictés par la télévision et les peoples sont la règle.

Indignation ! Brouhahaha !
Vivons notre vie amoureuse et notre sexualité librement, comme nous l’entendons, sans complexe mais sans non plus se sentir dans cette obligation de performance qui fait loi actuellement ! Non, nous ne sommes pas tous des Kim Kardachiante et heureusement, notre diversité et nos innombrables défauts de fabrication sont notre intérêt nom de Zeus !

Sur ce, je reviens, je suis en train de tresser une corde en ficelle de Tampax pour me pendre, et ça prend du temps ces conneries quand on a pas fait de macramé depuis l’époque du centre aéré.

Tags from the story
, , , , , , ,

Commentaires

  • Rien que le fait d’avoir entendu parler de Kim Kardamachine mérite une punition : un album d’Opeth, en entier, morceaux instrumentaux compris.
    Il faut te purger, hérétique.

    Sinon accessoirement j’ai bien ri.

  • Heureusement que je suis mariée, dis donc, pcq je ne m’adapterais pas aux techniques de drague top moumoute de 2012… Le coup de la montre m’a achevée, j’ai ri seule aux éclats devant mon écran. D’ailleurs, jamais, ils ne parlent de l’humour, c’est important chez un homme, l’humour. Et la simplicité aussi, et l’honnêteté et l’authenticité et l’intelligence et l’originalité et la gentillesse et l’esprit d’aventure et l’art d’être rassurant et des beaux yeux et une belle voix et des belles mains et du charme surtout, beaucoup de charme !… Enfin, bon, si ça marche, tant mieux pour eux, je leur souhaite une longue vie et beaucoup beaucoup d’HB…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.