Le monde de l’entreprise expliqué aux enfants

Une personne sort péniblement d’un enchevêtrement de lianes et de câbles de téléphone, elle trébuche sur un tas de dossiers où on peut lire « Aux Med 14/10 » et finit par glisser sur une flaque de solution hydro-alcoolique. Après s’être péniblement relevée, elle s’assied sur un siège de bureau, apparu comme par magie au milieu des broussailles.

Bonjour, je suis Indiana Jayne ! Vous m’avez certainement déjà vue dans des documentaires comme « Comment nourrir votre voisine centenaire » ou « Les poneys pour les nuls ».

Le sujet d’aujourd’hui concerne la survie en milieu hostile. Vous découvrirez les techniques ultimes mises au point par les meilleurs chercheurs et descendants de Davy Crockett et des Castors Juniors, testées et approuvées par mes soins.

Aujourd’hui, nous allons partir en exploration, non dans la jungle amazonienne, ni dans les déserts chantants, ni dans la toundra, mais dans un écosystème bien plus dangereux et périlleux.

Faites attention ! Beware ! N’oubliez pas vos machettes, vos lampes torches et surtout…surtout…oui, dans le fond ? Quoi ? Une croix et une bible ?

Non, un exemplaire du Code du Travail et une boîte de Prozac seront bien suffisants.

Premiers pas dans le monde hostile

Tous, nous avions tous des rêves.

Combien d’astronautes, de pompiers (pour sauver des femmes nues, dixit mon frère), d’inspecteurs, de génies du mal, de présidentes de la république en devenir l’école a-t-elle bien pu ruiner tout au long des années où nous avons appris, non à éteindre des incendies ou à inventer la bombe H, mais à sagement renoncer ? Oh, ne me regardez pas comme ça, avec ces grands yeux ronds, et souvenez-vous.

Franchement, regardez-vous : est-ce que vous avez pu accomplir vos rêves, suivi votre vocation ? Êtes-vous devenu le nouveau Einstein, une Loana intelligente, un CSI, avez-vous marché sur la Lune pour de vrai, exposez-vous vos croûtes au Louvre ?

Si oui, je vous hais cordialement, espèce de privilégié !!!

Si non, je me sens un peu moins seule.

Docilement, nous avons donc fait confiance à la conseillère d’orientation, une cinquantenaire blasée de voir de jeunes idiots de 14 ans à longueur de journée (car oui, nous étions des plaies à cet âge, là), mâchant bruyamment leur chewing-gum, baillant, ponctuant nos phrases de “grmpf” et “mouais” ou même “Hafida Turner”. Ou au contraire, déjà prêts, bien dressés par nos parents, avec pantalon en velours côtelé/gilet à carreaux ou jupe plissée/chemisier/serre-tête, serrant fort contre nous notre petit cartable en cuir contenant nos précieux bulletins de notes, lettres de félicitations de notre prof de maths, confirmation de présence aux messes du dimanche de notre Évêque, et autres attestations de notre excellence, sûrs que notre sourire en biais et notre œil brillant nous conduirait au moins quelque part, fut-ce au Paradis… *Gloooria, Gloria, in excelsis toussa*

Alors tu vois, là, c’est un hippopotame, et là une licorne des neiges…

Cette conseillère d’orientation avait comme mission divine de nous insérer dans la Société, en nous trouvant une Vraie Vocation et une Vraie Foi dans notre Glorieux Système. Munie de ses lourds dossiers, blottie au fond de la bibliothèque de l’école (au pire) ou cachée dans son bureau (au mieux), elle se devait de nous enseigner à tous le chemin de la vie. Difficile et belle mission, que de dévouement au service de cet ONG en voie de disparition qu’est l’Éducation Nationale. *applause*

Car oui, la vie, ce n’est pas avoir des rêves, jeune fou, la vie, c’est de travailler, pour payer des trucs en tout genre, dont des Rolex en or pour nos éminents membres du gouvernement de moins de 50 ans, des dîners au Fouquet’s ou même des vacances à l’Île de Ré. Et puis, éventuellement aussi, pour des choses aussi futiles que manger, se loger, etc. Pfff. Ingrats que nous sommes.

Naïfs, nous nous sommes pliés à ses conseils, et après avoir parfois tergiversé, changé d’avis, s’être reconvertis tardivement, ou au contraire suivi la voie toute tracée du succès, nous voici enfin prêts, CV dans une main et lettre de motivation dans l’autre.

 

Alors, comme ça on bosse pas ? *hochement d'épaule* Et on veut quand même garder son logement hein ? Non mais ho n'importe quoi, lui !!!
Alors, comme ça on bosse pas ? *hochement d’épaule*
Et on veut quand même garder son logement hein ?
Non mais ho n’importe quoi, lui !!!

Vous voilà, fringante jeune fille, joyeux jeune homme, prêt à affronter le monde du travail. Vous avez fait des études, ou pas.

– Vous avez fait 10 ans de fac de psycho, socio, beaux arts ? Qu’à cela ne tienne, vous serez caissière, télévendeuse, stagiaire ou secrétaire, au choix. Au moins vous avez le choix, allez pas vous plaindre, sale gosse !!!

– Vous avez fait 5 ans d’école de commerce généreusement offerte par vos parents/grands-parents/l’État (on peut toujours rêver), vos crocs acérés prêts à sauter à la gorge des innocents clients . Soit, vous serez commercial, mon fils.

– Vous avez fait encore pire : ENA, Sciences Po, HEC…j’espère que vous êtes solidement armé, vous serez free fighter, mon enfant. Et sur ce, tournez trois fois sur vous-même, enroulé dans du jambon à la pleine lune, hurlez un bon coup et jeter vous du 14ème étage. N’oubliez pas de fermer la fenêtre en sortant, c’est qu’on se les pèle ici.

– Vous avez quitté l’école tôt, et travaillé tout de suite ? Bien, vous pouvez lire la suite, ça vous dira sans doute quelque chose. Si vous savez lire (ha ha.)

Votre mission, si vous l’acceptez (on s’en fout, vous n’avez pas le choix !) est de trouver le saint Graal : un Travail. Que vous fassiez les petites annonces, écumiez les sites d’annonces, vous déplaciez jusqu’au Pôle Employ, le principe reste le même. Ne pas se fier à l’intitulé du poste, ne pas se fier à la description du poste, ne pas compter sur le salaire proposé, sauf s’il est précisé “SMIC”. Et encore.

Allez, envolons-nous gaiement vers le monde du travail ! En joie !

Assistante commerciale accueil

Agence générale d’assurance, 4 salariés.
Relation clientèle, suivi des dossiers clients dans leur globalité.
Le poste demande : polyvalence, très bonne organisation, sens de l’accueil, très bonne maitrise du français.
CDD de 6 mois pour surcroit de travail. Possibilité de CDI si surcroit continu.
Salaire 1 800€ brut/mois

 

Avec votre Bac+5, vous serez donc secrétaire et standardiste, dans un bled. Loin.

Vous accueillerez les clients mais aussi : vous filtrerez les appels pour vos chefs, vous leur apporterez le traditionnel café, vous serez de corvée de photocopieuse durant les 6 prochains mois (car ne comptez pas sur un CDI, malheureuse ! Ils trouverons toujours, toujours une excuse pour ne pas vous embaucher), vous trierez 10 ans de dossiers enfermés dans la cave, vous ferez des grands sourires, vous subirez les vannes grivoises de vos collègues masculins et tout ceci, en 35h/semaine, pour 1000€ net. Ou moins, attendez, c’est que des charges sociales, ils en ont, les pauvres.

Plus, vous les ferez, et avec le sourire, car on vous fera espérer le Saint Passage en CDI. Qui n’arrivera donc pas, si vous avez bien suivi.

Ah ah.

Commercial de terrain

Avec un nom, des produits de haute technologie innovants et un service reconnu, Bidochon inc.vous offre des opportunités de carrière à la mesure de vos ambitions.
Notre évolution sera la votre !!
Bidochon inc. s’affirme aujourd’hui comme le leader européen de la (*à remplir selon secteur) avec :

· 1600 collaborateurs
· 48 agences dont 12 ouvertures en 2011
· Plus de 150.000 clients
· 28 millions de CA  en progression de 38 % chaque année en France
· Une présence croissante à l’international.

Bidochon inc. poursuit sa croissance et recrute 800 collaborateurs sur toute la France en 2011. Dans le cadre de notre expansion,  nous recherchons sur tout le département de la Loire :
Commerciaux terrain
Rejoignez nous ! Après une période de formation, nous vous confions la responsabilité du développement de votre secteur.

Votre Rémunération n’aura qu’une seule limite…vos Résultats !!

Nous vous offrons tous les moyens pour réussir :

· Une formation complète à nos services et techniques de vente
· Un salaire motivant et non plafonné (minimum garanti)
· Avantages : Véhicule (après les 3 premiers mois), Blackberry, indemnités repas et mutuelle
· 50% de rendez-vous fournis
· Nombreuses perspectives d’évolution

Plus que votre formation, c’est votre motivation, votre goût du challenge et votre tempérament accrocheur qui feront la différence.

Informations complémentaires :
Salaire : 30 000,00 – 36 000,00 EUR /an
véhicule + téléphone + prime de repas + mutuelle
Type de poste : Temps plein, CDI

Ah ouais, ça en jette, ça !
Perspective d’évolution ! 36 000€/an ! des caractères en rouge ! des points d’exclamation partout ! de la motivation et un Blackberry ! en CDI ! Youhou, folaïe !!!

Votre futur véhicule de fonction. Toutes options.

Vous serez donc…commercial “de terrain”.

Vous conduirez donc toute la journée, démarchant les gens souvent au porte à porte. Le rendez-vous fournis le seront grâce à l’équipe de gentilles télévendeuses qui passeront leurs 150 appels par jours pour convaincre papi et mamie de faire poser des panneaux solaires/une nouvelle cuisine/une Livrebox from hell/chez eux. Votre mission sera d’entrer dans leur maison, de leur donner un coup sec derrière la nuque, et de les dépouiller de tous leurs biens. En gros.

Votre salaire dépendra du nombre de personnes arnaquées convaincues, vous avez vendu votre âme, et maintenant c’est foutu, vous ne pouvez plus faire marche arrière. Mais vous vous en foutez, vous êtes commercial.

Vous vendez, tous, n’importe quoi, et surtout des promesses. C’est joli, les promesses, et en plus ça coûte pas cher, en tout cas, pas à vous.

Oui, vous faites rêver papi et mamie ! Regardez-les, tout ébahis, tout contents de la perspective d’avoir un super ordinateur à 28 000€, avec une ligne ADSL 180Gigabit, du ouifi, et une souris gratuite ! Enfin, ils pourront revoir leurs petits enfants qui les boudaient pour jouer à World of Warcraft, ha ha ! Grâce à leur nouvelle cuisine toute équipée, mamie pourra se brûler dans son nouveau four à vapeur sèche, tout en se félicitant de la grande capacité de son nouveau congélateur, nouveau lieu de résidence de papi.

Regardez-le, ce chef d’entreprise, tout heureux de vous avoir rencontré, vous qui allez lui permettre d’économiser le prix d’un voyage de 3 ans à Hawaï, simplement en signant là, en bas ! Les petits caractères ? On s’en fout ! La faisabilité de ce que vous vendez ? On s’en fout !!! C’est le technicien de maintenance/le SAV/ le service litiges/les huissiers qui s’en occuperont. C’est pas beau, ça ?

Technicien(ne) Hotline

Description du poste:

Rattaché(e) au Responsable Support, vous assurez l’assistance informatique pour l’ensemble des matériels et des logiciels. Vous intervenez dans les centres pour des dépannages ou des installations.
Dans ce cadre, vous réalisez les tâches suivantes :

– Assistance téléphonique de premier niveau pour l’ensemble des dispositifs informatiques installés
– Ouverture, suivi et clôture des appels
– Déploiement des nouvelles configurations matérielles et logicielles et mise à jour des nouvelles versions
– Installation et dépannage
– Paramétrage/dépannage des interfaces équipements en liaison avec les techniciens
– Agréments
– Configuration de la messagerie.

Particularités du poste :
– Déplacements ponctuels sur le territoire français
– Astreinte d’un samedi matin en alternance (permanence téléphonique uniquement).

Profil recherché:
De formation informatique Bac +2 minimum, vous possédez au moins une expérience à un poste similaire. De plus, vous justifiez de compétences sur les systèmes d’exploitation Windows, les outils bureautiques et le réseau ETHERNET, LAN et WAN.

Si vous comprenez l’annonce ci dessus, c’est que vous êtes foutu (et ne prenez pas la route). Pour les autres…petite explication :

  Rattaché(e) au Responsable Support, vous assurez l’assistance informatique pour l’ensemble des matériels et des logiciels. Vous intervenez dans les centres pour des dépannages ou des installations.
—> Vous travaillerez dans un call center, mais de temps en temps, au lieu de vous hurler dessus, votre “Responsable Support” vous demandera d’aller faire des trucs à sa place, de préférence chiants, et loin. Avec la voiture de la société, munie d’une puce GPS, et vous serez minuté, chaque seconde de retard étant imputé sur votre paye.

Assistance téléphonique de premier niveau pour l’ensemble des dispositifs informatiques installés
–> C’est vous que Roger aura en ligne, après 8 jours d’attente, quand sa Livebox aura pris feu.

Ouverture, suivi et clôture des appels
–> Vous suivrez tout un tas de procédures très complexes d’une voix monocorde, tout en rappelant le nom de Roger tout au long de la conversation (ça lui donne l’impression qu’on prend sa demande en compte), et pour finir, vous lui demanderez d’appeler les pompiers (qui eux, les enfoirés, ont accompli leur rêve de gosse : sauver Roger) car les rideaux ont pris feu, et là, bon, c’est pas tout ça mais il doit raccrocher.

Déploiement des nouvelles configurations matérielles et logicielles et mise à jour des nouvelles versions.
–> Vous devrez aider Ginette à faire ses mises à jour Windows XP. Non, Ginette, la souris, c’est pas sur l’écran qu’il faut la poser.

Installation et dépannage
–> Ah, on vous a pas dit, vous avez 7mn30 et pas plus pour aider Ginette, sinon ça va pourrir votre temps d’appel moyen. Vous voulez quand même pas faire perdre des sous à votre employeur, hein ?

Paramétrage/dépannage des interfaces équipements en liaison avec les techniciens
–> Des fois, les gens des magasins vous appelleront si ils ont un souci. Ils ont le client en face d’eux, ils sont plus intelligents que vous, et donc éminemment supérieurs, ne l’oubliez pas. Sachez rester humble.

Configuration de la messagerie
–> Ginette voulait une adresse hotmail pour envoyer des chaînes à ses petits enfants, elle a besoin de vous.

Astreinte d’un samedi matin en alternance (permanence téléphonique uniquement).
–> Oubliez les grasses matinées en alternance. Vous aurez un après midi ou une matinée de libre par semaine. Ou 15mn de pause en plus de temps en temps, chacal.

Profil recherché
–> Ne rêvez pas, vous serez en concurrence avec des ingénieurs à Bac+8 sur ce poste. Les temps sont durs. Si vous êtes une femme, on vous rira au nez, sauf si vous venez en jupe. On vous matera d’abord, puis seulement on rira, nuance.

 

Ou pas.
Ou pas.

J’adore les boulots où y’a “Télé” dedans, ça me fait penser à la Ferme Célébrités, mais en un tout petit peu moins drôle…

 

Non mais après on se plaint.

Oui, on OSE se plaindre que chaque jour, des milliers d’employeurs ne parviennent pas à recruter. J’avoue, ça me rend très très triste dans mon petit cœur. Le patronat est malheureux, et c’est de votre faute !!!

Alors ouaiiiiiiiiiis vous allez me répondre “La plupart des offres demandent des compétences de malades pour un salaire pourri”. Mais mettez-vous à leur place : évidemment, un employé surdiplômé ça en jette, encore plus quand on le paye des cacahuètes. J’imagine d’ailleurs bien l’ostracisme épouvantable que subissent les patrons un peu plus “sociaux” dans le milieu. C’est comme à l’école : faut se la jouer à fond, sinon on nous pique notre goûter, et les Choco BN c’est super bon.

Et puis un employé diplômé de moins de 25 ans avec 10 ans d’expérience c’est UN MINIMUM pour assurer le poste à responsabilité que vous lui offrez généreusement. Sans déconner, trier du courrier c’est pas si facile que ça, on voit bien que vous y connaissez rien.

Quant au salaire…rho, voilà, y’a que l’argent qui vous intéresse, d’abord, on connaît la chanson. Alors qu’on vous propose une opportunité incroyable pour laquelle se battent 150 candidats (cent cinquante !!!), une opportunité qui vous fera découvrir le monde joyeux et chamarré du travail d’équipe, vous enrichira spirituellement, vous ne pensez qu’à l’argent. Vous êtes des monstres.

Après, vous allez demander quoi ? Un CDI ? Des RTT ? Le droit de faire des enfants ? Ah bah oui hein, ça…on leur donne un bras…voilà hein.

Sur ce, je vous laisse, bande d’ingrats.

Commentaires

  • Et bien tu avais raison, rien de triste, bien au contraire ! Je ne savais pas que tu étais capable d'écrire ainsi, je suis impressionnée par le boulot qui va avec aussi. Par contre le bi-mensuel à du charme mais ce n'est pas mon préféré ^^ J'espère que tu écriras plus souvent désormais, tu as une lectrice à contenter ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.