Magazines de l’été : session de rattrapage

Bon.

Chaque semaine, j’ai kiné, et si j’attends dans la salle d’attente, je lis des magazines de filles. Bon, j’avoue, ce n’est que récemment que j’ai définitivement renoncé à acheter Cosmopolitan tous les mois, parce qu’une page sur 2 de pub, et une page sur 3 de pub déguisé, ça fait pas bézef en articles. Je vous ai donc récupéré en direct de chez ma kiné les numéro de “Madame Figaro” (ouais, je sais), et “Be” du mois de juin.

Tout de suite, une phrase m’accroche sur la couverture de Be, représentant une dame en maillot de bain :

 MPFd7Sn96z2b0001-370

-3kg avant l’été, les trucs à piquer aux hommes

Je veux, je veux, je veuuuux ! Allez, investiguons un peu.

“Pour mincir, ils ne se prennent pas la tête…et ça marche ! Une stratégie à imiter pour s’affiner vite fait, bien fait.
Alors comme ça les hommes sont aussi tombés dans le panneau ? Sérieux ? Si c’est comme ça je vais me mettre à GQ et compagnie, en plus leurs nanas à eux sont moins habillées et moins maigres. Les hommes, donc, nous l’apprenons ici, font régime avant l’été. Je ne sais pas quel homme en particulier, en tout cas, le mien non.

1. Côté nutrition : ne pas stresser sur la nourriture
– Arrêtez de vous faire souffrir
– Allez droit au but
– Suivez des règles simples

Nan mais on me cause pas comme ça, moi, madame, restez polie ! (oups, si ça se trouve cet article a été pondu par un monsieur…après tout…)
Alors, arrêter de me faire souffrir je connais bien : compter tout ce qu’on mange, se peser tous les jours, se punir. Ouais ouais, ça c’est assimilé.

Aller droit au but ?

“Ils détestent tourner autour du pot et ils ont bien raison (quand je vous disais que c’était un homme qui avait écrit cet article !). La bonne ligne de conduite ? Bien manger pendant le repas, c’est fait pour ça. On peut même faire entrée+plat+dessert pour se lever de table rassasiée (ah, parce que quand on mange à table le but c’est de se lever de table encore affamée ? Intéressant). Mais le reste du temps, on ne grignote pas (Non, sans blague ? Ça fait grossir, les Snickers ? )

Suivre des règles simples : pour Be le principe de ce “régime entre guillemets” est : pas de pain, , mollo sur les sucres et les graisses, et on divise sa consommation d’alcool par deux. En résumé, pas de féculents ou de sucres (pain blanc), moins de sucre tout court, moins de gras. Ok mais on mange quoi alors ? Du concombre à l’eau !!! Puisqu’on vous le dit. Rien de nouveau de ce côté là, donc, passons à l’autre colonne de cet article fascinant.

2. Côté sport : penser peu, agir bien
– Défoulez-vous
– Sculptez-vous
– Surpassez-vous

Non mais ho qu’est-ce qu’on a dit plus haut hein ? Tu me parles meilleur ! Passons.

“Penser peu, agir bien”. Whahou, paye ton cliché.  J’aime pourtant bien dire du mal de nos amis les hommes, mais quand même, le côté bourrinou fait du sport, c’est trop facile, quoi !

Défoulez-vous : là, on nous conseille de nous mettre à la boxe. Blabla résistance blabla combativité…Oh et une url vers un site, allons voir ça. Mais dites-moi, ils seraient pas un tout petit peu sponsorisés pour faire de la pub à ce club où la cotisation annuelle pour une séance par semaine est de 260€ ? Non ? Zut, raté, je suis mauvaise langue dites donc. Un fort joli site en jaune et noir, rappelant judicieusement la couleur des guêpes, insectes combatifs et véloces comme chacun le sait. Subtil. Mais avant, LE splash screen qui fait mal aux yeux avec du Flash required et des vidéos en plein écran… Tout ce qu’on aime, enfin surtout moi.

Sculptez-vous : tiens, encore du sponsoring ! On nous recommande vivement un cours particulier avec coach et muscu. Tout en nous conseillant de forcer sur les protéines.
Attendez…ça me fait penser à quelque chose…mh…ça va me revenir sûrement après (je ménage mon suspense, là).

Surpassez-vous : pour finir, on nous conseille de prendre des cours reprenant des exercices d’entraînement de l’US Army. Oh, encore un lien ! Magie !

……………………………………………et là ? Et là, fin de l’article : vérifications faites, point de page 2 : juste une publicité avec des fesses dessus pour une crème anti-cellulite. Mais attendez que je regarde…oui, c’est ça, en couverture, l’accroche prend 1/3 de la page. Et on a droit à un article en 2 colonnes avec beaucoup de vide, en page 111. Dites donc, vous vous foutriez pas un peu de ma gueule, vous ? Publicité déguisée, et une subtile redirection vers notre copain Dukan et son régime à base de protéines, j’ai un peu l’impression qu’on me prend pour une tanche, là !

Il y a d’autres articles dans Be, me signale-t-on. Cependant, je n’ai pas franchement envie de lire “Zoé Saldana : après Avatar, elle explose dans le prochain Besson” (même si j’aimerais bien voir une starlette exploser, ça tache ces trucs là). “Mode Rayures” me tente peu, ainsi que “Osez la lingerie dépareillée” (heu attendez, dans ce cas moi je suis super en avance sur la tendance, parce que jamais j’ai des trucs apareillés.) Ah, par contre “les espagnoles en colère blabla révolution” pourquoi pas ? Allez…oui….oui oui oui…ok…
…bon, je retire ce que j’ai dit, rien ne me tente, ce numéro de Be regagnera rapidement la table de ma kiné (oui, parce que en résumé l’article dit “des féministes chez les indignés, youpi !” sans rien dire de leur postulat, de leurs revendications, de rien, quoi).

Allez, passons à Madame Figaro : même pas peur !!

MADAME-FIGARO-30-avril-2011-Cover-230x300

Après 9 (neuf) pages de publicité, j’atteins péniblement le sommaire, mes noeils me brûlent. Blablabla page 92. Juste après l’encart publicitaire cartonné de 16 (seize) pages.
Mais avant, j’ai pris soin de lire le reste du générique et j’avoue, j’ai ri avec la partie entre les pages 50 et 70 :

Nos choix
– scoop beauté
– Beauté culte
– Beauté VIP
– Tendances beauté
– Fashion.com
– Silhouette mode
– Shopping mode
– Accessoires mode
– Envies mode
– Ma mode à moi

Bref, la suite.

“Scènes de ménage : attention aux petites phrases qui tuent”

Chouette, c’est pour moi, ça.

Nouvelles scènes de la vie conjugale. Et ça commence fort :

Qui ne connaît pas Scènes de Ménage, le programme court de M6 qui fait un tabac (à 20 heures, 3.5 millions de téléspectateurs le préfèrent au JT)?

Hum…moi ? Enfin j’en ai entendu parler, certes, mais je n’ai pas réussi à tenir plus de 38 secondes.  “Surprenant pour un sujet qu’on pourrait juger caricatural et assez peu glamour !” (à qui le dis-tu…). “[…]Décryptage de nos terrains minés de prédilection.”

Le ménage à trois avec la technologie
Où l’on apprend que  les ordis et autres smartphones nous pourrissent la vie. Et là, non, je m’insurge : que nenni ! Vous n’avez jamais connu un geek en manque, c’est pas beau à voir. On nous suggère donc de demander à notre douce moitié “Pourquoi est-ce si important pour toi d’être toujours connecté ?” “Moi, j’ai besoin de moments d’intimité rien qu’à nous”. Well well well. Je sais pas, moi ma douce moitié me demanderait ça, je lui collerait mon clavier en travers de la tronche, mais bon. Ça doit être trop bizarre, ces gens avec une culture différente. Quid de celui qui lit un livre à table ? Ou qui, pire, regarde la télé (au hasard, le soir à 20h sur M6), ou appelle sa mère pendant des heures ? Noooon l’internet c’est mal, donc si on a des problèmes dans son couple c’est pas parce que l’un, l’autre, ou les deux ne veulent pas se parler, non, c’est la faute à l’internet.

L’éternel “Qui fait quoi ?”
“Moi j’ai fait la vaisselle !” “Moi j’ai promené le lama !” “Et moi j’ai tondu la moquette !”
“Pourquoi ça dérape vite ? Chacun cherche au fond à démontrer qu’il est le plus dévoué”. Ah ?  Parce que des fois la mauvaise foi ça marche aussi hein. “Les femmes la ramènent avec leur don légendaire pour le “multitasking”. Tandis que les hommes jouent volontiers les héros (faire à dîner le dimanche, trop fort).” La mauvaise foi, donc. Je ne vois pas trop le rapport avec de la dévotion, en fait. Après, bien sûr, je ne vais pas me la ramener avec le multitasking (les mots anglais ça le fait trop, ololol), mais il me semble que le problème de la vaisselle et du linge peuvent être résolus (pour ma part très simplement : grève de vaisselle pendant 3 semaines, et hop !). Et, en même temps, ce paragraphe ne nous apprend pas grand chose en fait.

La difficile éducation des jeunes filles
Mouarf, juste au titre, je pense que je vais bien aimer ce passage…
Comme prévu, ici l’on aborde le délicat sujet des jeunes filles z’en fleurs, de la mode du string à 10 ans, et les divergences d’opinion entre conjoints. “Cet authentique débat de société vire parfois malheureusement au lynchage perso” […]“Chacun apporte à l’autre quelque chose et lui permet de dépasser son individualité”. Heu. Il dit qu’il a plus de genou, là. Dans ce cas, pourquoi évoquer les strings à frange ? Parce que des divergences d’opinion on en a fondamentalement sur par mal de sujets, comme “Mac vs PC”, “Immeuble Haussmanien vs Art Nouveau”, “Chips vs frites”…
Attendons la suite.

La Bio-Veggie guerilla
C’est quoi ce barbarisme, dites donc ? Bio, je connais, Veggie, heu oui, guerilla je sais, en revanche le tout ensemble, je présume qu’il doit s’agir d’intégriste du Bio comme je les aime. Dans ce paragraphe, on aborde donc la question de “qui fait les courses et où et qu’est-ce qu’on achète et combien” – “Il nous allume sur le coût de nos folies au petit épeautre. On le renvoie dans les cordes avec ses pommes laquées aux pesticides”. En résumé, on est encore dans la difficile éducation des jeunes filles, les enfants. Pour Madame Figaro, la solution est simple : “On recherche dans sa tête pourquoi au début de notre histoire, on est tombé amoureux de cette femme ou de cet homme là ? […] On jette alors un regard plus tendre et aimant sur ce qui nous énerve aujourd’hui”. Whahou. Il avait déjà plus de genou, il a perdu le second, là. Quel rapport avec le choix de notre manger ? Pourquoi ???

En bonus, on nous offre les 10 phrases qui mettent le feu aux poudres (des fois que ça m’éclaire un peu sur le contenu de l’article) :

– Moi aussi, je bosse. (oui…et ?)
– C’est normal que Théo passe sa vie sur son ordi ? (Mais si t’es pas contente, va lui proposer d’autres activités, à ton gamin ! Pourquoi ça serait à l’autre d’agir ?)
– Des fois j’aimerais bien faire la sieste aussi. (Tu peux essayer mais faire la sieste au bureau, vu que tu as souligné que tu exerçais une activité salariée précédemment, je sais pas si ça sera super bien perçu.)
– Tu laisses ta fille sortir comme ça ? (Tu laisses TA fille sortir ? Où est sa burqua ??? Mer il e fou…)
– Qui a jeté mes journaux sans me demander ? (Je sais pas. Le Dahu, le Grinch, ou Rantanplan peut-être. Non, c’est pas moi, j’étais au cinéma.)
– Ces enfants sont pâlots, ils doivent manquer de viande rouge. (Si TES enfants mangent mal, ça serait pas aussi un peu ta responsabilité ? Hm ?)
– C’est vraiment indispensable d’ouvrir une deuxième bouteille ? (OUI !)
– J’aimerais bien ne pas être la seule à remettre du papier dans les toilettes. (Certes, c’est sûr que c’est pas terrible de se retrouver à court de papier au moment fatidique, c’est ballot même.)
– A leur âge, je lisais dans ma chambre le soir. (A ton âge, on avait déjà l’électricité ou tu lisais à la lueur d’une bougie ? Non, je sais pas, je demande…)
– C’est marrant comme tu arrives à rentrer tôt quand tu as tennis. (On a pas les mêmes valeurs, faut croire. Et puis c’est pas un petit peu mesquin de dire ça ? Toi, quand y a les soldes, tu prends des jours de congés…chut, je t’ai vue !)

Je suis consternée par cet article. On doit pas vivre dans le même monde, Valérie de Saint Pierre (l’auteure de cet article) et moi. Cela dit, j’aurais un nom à particule, je pense que je ferai chier mon mec aussi, juste pour la forme.

S’en suivent 8 pages sur Mélanie Laurent (…) suivies de 12 pages représentant des jeunes filles anorexiques en maillot (et tu laisses sortir ta fille dans cette tenue ??? Mère indigne !)
Article sur le bronzage : 7 pages + 5 pages de pub, puis un article sur “passer ses vacances à Saint Barth”. En toute fin du magazine, un formulaire d’abonnement : pour 99€ seulement, recevoir Le Figaro + le programme TV + Madame Figaro ? Vous avez pas plutôt un tabouret, une corde et tout ça ?

Bon, voilà, j’ai eu mon quota de magazines féminins pour tout l’été. Dommage que j’aie pas eu les Cosmopolitan/Biba/Glamour de juin/juillet, parce qu’il y a des suppléments sexe partout ! Si j’arrive à mettre la main dessus…

Tags from the story
, ,

Commentaires

  • Et là je me dis qu’un article comme “Contournement de l’ASLR et du DEP – Exploitation d’Internet Explorer 8 sous Windows 7 SP1” (MISC n°56, c’est bon, mangez-en) a quand même l’air vachement moins cryptique.

    ôO

  • Je te rassure, moi non plus, je ne vis pas sur la même planète… Tu devrais aussi parler du prix des vêtements des pages mode, hihi ! Comme tu dis, le meilleur moyen d’ éviter les scènes de menage, c est encore de gerer et d’ anticiper. A la prochaine soirée filles, je t amène un gros paquet de magazines pour filles, on va bien se marrer ! 😉

  • Bigre ! Content de voir que je ne suis pas le seul a ne pas comprendre l’intérêt qu’on peut porter a ces… ces… “machins” que sont les magazines a pubs (C’est comme ça que j’appelle les magazines ou y’a une page sur deux de publicité).

Répondre à Jayne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.