Halloween

Pour une fois, je tente le sujet d’actualité. Pas deux ans trop tôt comme mes sujets – ici –  sur les pick-up artists (damn !) ni un an trop tôt comme mon sujet sur les poupées que j’aurais dû sortir avec “Annabelle” (Caramba ! Encore raté !).

Je suis pas au top sur tout ce qui est sensé faire peur, étant donné que j’adore tout ce qui est horreur et fantastique et que je suis probablement un peu désensibilisée à tous ces trucs (j’ai beaucoup ri devant Massacre à la Tronçonneuse, c’est tout ce que vous devez savoir). Cet article ne fera donc probablement pas peur, et vous allez probablement aussi apprendre des trucs. Beurk.

C’est quoi Halloween ?

Comme c’est souvent le cas, il s’agit d’une fête païenne récupérée par les chrétiens. Je vais pourtant faire le chemin inverse en vous parlant d’abord de la fête chrétienne avant de vous causer sorcières.

Halloween = “All Hallows Eve” = la veille de la Toussaint.

La Toussaint est la fête célébrant, comme son nom l’indique “tous les saint”, connus et inconnus. Quand on voit la difficulté de la procédure de canonisation, on comprend la nuance. Et comme ça on ne prend pas de risque, malin ! Cette fête est célébrée par les catholique, les orthodoxes et les luthériens. Cette célébration a lieu le 1er novembre, suivie par la fête des morts le 2 novembre (ou le 3 si le 2 est un dimanche).

Samhain

Samain, ou Samhain (qui peut aussi porter le nom de Samhuinn ou Sauin) est la nouvelle année celtique, le début de la saison sombre, la phase de l’année où la frontière entre vivants et morts est la plus ténue. Fêtée le 31 octobre dans le monde des vivants, elle débute la saison claire dans le monde de l’invisible. Le monde souterrain vit fonctionnant en effet à l’inverse de celui des vivants, on y fête donc Samhain le 1er novembre.

Samhain est suspendue hors du temps, c’est un moment où morts et vivants peuvent se rencontrer. Samhain, dans sa version traditionnelle, est habituellement fêtée par les païens d’influence celte (pagans in english in ze texte) comme les adeptes de la Wicca. Cette célébration tient une place extrêmement importante, si ce n’est vitale, dans le calendrier “sorcier”, et on trouve beaucoup de rituels différents rattachés à Samhain.

autelchaudronetoile

 Samhain sur les Portes du Sidh

Non mais Halloween c’est une fête commerciale !

Absolument. Comme Noël ou la Saint Valentin.

Même si l’origine de cette tradition est Celte, les USA ont récupéré le truc et ajouté pas mal de folklore tout autour, histoire de.

Thanksgiving, Black Friday, Halloween et Noël, ça fait du chiffre.

En même temps, c’est encore un bon prétexte pour se déguiser, se gaver de sucreries et se pinter la gueule à la vodka. Les deux derniers points me donnent bien envie de fêter Halloween plus souvent. Et Pâques. Important, Pâques.

SimpsonsLandofChocolate

C’est quoi ce truc avec les déguisements ?

Selon ce que j’ai pu trouver, le principe est de se fondre dans la masse des fantômes et autres démons qui se baladent ce soir-là. Et de faire peur aux gosses.

Halloween est surtout, selon une source fiable et très sérieuse (9gag) un bon moyen de se déguiser en “slutty-truc”. Et là, vous vous rendez-compte que j’en profite pour vous asséner du féminisme en loucedé pendant un article qui n’a à priori rien à voir. HA HA !

Non mais sérieusement :

costumeshalloween_thumb

Alors précisons : c’est complètement ok de se déguiser en ce qu’on veut pour Halloween. Mais complètement. Ce qui est moins normal c’est que quand je cherche un costume (et non, je ne me déguise jamais pour Halloween, vous n’aurez aucune photo) je tombe essentiellement sur des trucs “sexy”. D’autre part, c’est devenu presque une obligation de pratiquer du slut-shaming en cette occasion. On renvoie à nouveau aux femmes des injonctions contradictoires : soit sexy pour Halloween, mais pas trop, mais que si tu es mince, mais si tu es moins mince ne t’habille pas trop large mais pas trop court non plus mais dans tous les cas tu es une salope, sache-le.

Rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!! Mais lâchez-nous !

Au passage, souvenez-vous d’une chose : la réappropriation culturelle c’est not ok. Je me permets de citer cet article de Po qui vous expliquera pourquoi bien mieux que moi.

culturalappropriation_thumb

Trick or treat ?

Cette tradition plutôt étazunienne est peu pratiquée dans nos contrées civilisées, elle reste pourtant une image persistante dans notre imaginaire halloweenesque. Pourquoi envoie-t-on les gamins courir les rues en pleine nuit réclamer des bonbecs à des inconnus ?

À l’origine, en Brittonnie (oui j’ai décidé d’inventer des noms), la tradition est un peu moins funky. En effet, les pauvres avaient pour coutume de mendier contre des prières aux morts à la Toussaint. Aujourd’hui, on envoie des gamins.

Chaque année, on a droit aux légendes urbaines de type “attention aux lames de rasoir dans les pommes !”. En même temps, si on m’offre une pomme pour Halloween je mords. Le manque de sucre me rend sauvage. Cette année, la menace concerne les bonbons au cannabis. Bullshit encore, au vu du prix de la Kaya, ça reste vraiment très très improbable. Donc oui, il y a certains faits divers inquiétants autour de la distribution de bonbons. En même temps, certains principes de base peuvent éviter une éviscération fortuite. Genre faire accompagner ses hobbits par un plus grand (et non, n’y allez pas, vous leur collerez la honte). Déballer la récolte à la maison. Et surtout goûter avant eux. Important. Et si ça se trouve, vous gagnerez le trip de votre vie. Nom nom nom.

bandeaubonbon_thumb

Pourquoi des citrouilles ?

Oui parce que la citrouille, c’est pas trop celte hein. Nope, mais ils avaient des betteraves et des navets. Et bah les navets sculptés c’est beaucoup moins choupi que les citrouilles :

Cliquez sur l'image pour l'article entier.
Cliquez sur l’image pour l’article entier.

Brr.

Ces légumes sculptés et transformés en lanternes étaient voués à effrayer Jack O’Lantern et les visiteurs indésirables. Les nord-américains, heureux possesseurs de citrouilles, ont découvert que ces dernières étaient vachement moins compliquées à sculpter, du coup tout le monde est passé aux citrouilles parce que oui, c’est moins chiant.

L’usage de visages terrifiants nous vient de la légende de Jack O’Lantern qui, s’étant cru plus malin que le Malin, erre depuis des siècles, une lanterne à la main, perdu dans les ténèbres pour l’éternité.

Gros pochard, Jack demande au Diable de lui payer un dernier verre avant de lui confier son âme. “Okay, mais j’ai pas trop trop d’argent sur moi, tuvoi, donc je vais me transformer en pièce de six pence comme ça tu peux payer.” Y voyant une opportunité de boire à l’œil et de jouer un sale tour au Diable, Jack empoche la pièce et la glisse dans sa bourse. Horreur, le Malin se retrouve coincé entre un vieux préservatif en intestin de mouton et une croix en argent. Rageragerage, trépignetrépignetrépigne.

halloweennightpumpkindesigns1

Jack, un peu embêté par les tressautements de sa bourse (j’ai dit bourse au singulier, bande de sacripans) concède alors à libérer le Très Méchant, mais genre heu dans 10 ans, toussa, il doit repeindre les pneus de son caniche avant, et oh, tiens, y’a quelque chose sur le feu qui sonne à la porte…le Diable accepte. Marque d’une croix son agenda Google et attend patiemment son heure tout en se livrant à ses activités démoniaques habituelles (plier le linge, finir sa grille de mots-fléchés force 666, prendre l’âme d’Homer Simpson, se maquer avec Saddam Hussein).

10 ans et une notification démoniaque plus tard, Jack croise de nouveau le Diable. Ouch. Jack, lui, avait complètement zappé. 10 ans de beuveries à raconter son histoire improbable au pub du coin pour se faire payer des pots lui ont pas arrangé le cerveau, et encore moins le foie. Cela dit, il s’agit de sa vie, donc bon. Ils sont (pure coïncidence) juste en dessous d’un pommier. Jack demande alors comme dernier souhait du condamné de manger une pomme. Et là, bim ! Jack sort son couteau et grave une croix sur le pommier. Le Démon est coincé.

11_Pumpkins_of_Halloween_by_joh_wee

En échange de sa libération, il promet alors de pujamais demander l’âme de Jack, promis.

Il lui demande tellement pas que Jack se fait avoir à son propre jeu. A sa mort, le Paradis lui est évidemment refusé (car il n’est pas mormon), et il est aussi refoulé à l’entrée de l’Enfer. Bien fait !

Il ne reste donc plus à Jack qu’un bout de charbon que le Diable lui a donné et un navet qui était probablement resté dans sa poche pour son enterrement, j’en sais rien. Toujours est-il que petit, Jack était super doué en sculpture sur légumes. En deux coups d’outils ayant eux aussi poppé de manière subite et magique dans sa poche, il creuse une lanterne, y colle le charbon ardent, et se met à errer dans les limbes.

L’histoire ne dit pas s’il a utilisé le préservatif situé dans sa bourse.

Mais depuis, il a la phobie des lanternes. Coïncidence ? JE NE CROIS PAS !

Et c’est là qu’on se rend compte que ce bout de folklore est bien plus trépidant que pas mal de films récents. Quand même, bon sang, on a bien fait un film avec un bonhomme de neige prénommé Jack, pourquoi pas un navet (ha ha) avec une citrouille ?

Et bien si

11fda8a3c80255305476115986c50455

…et figurez-vous que je vais même enchaîner avec les films d’horreur sur Halloween.

Ozzy mais qu’as-tu fait de ta jeunesse ???

TrickorTreat

“Trick or Treat” nous raconte l’histoire d’Eddie, fan de métal (donc sataniste), terrassé en apprenant la mort de son idole Sammi Curr. Son pote Nuke (Gene Simmons)(GENE SIMMONS §§§), lui refile le dernier album de la star, qui n’est pas encore sorti, pour le consoler. Eddie étant un sataniste gentil gamin inventif, il passe l’album à l’envers dans l’espoir de découvrir des paroles d’outre-tombe.

Il n’est pas déçu, car Sammi Curr lui propose de se débarrasser de tous les infâmes camarades d’école qui passent leur temps à lui mettre la misère. Mais Eddie n’est pas trop chaud, parce que bon, des morts, quand même, ça salit, et il a un trop petit jardin.

Eddie renverse “accidentellement” du soda (de la bière oui ! Sataniste !) sur son lecteur cassette (oui on est en 1986), provoquant un court-jus qui ramène Sammi à la vie.

Terrifié, il demande de l’aide à un autre de ses amis pour détruire la seule copie restante de la cassette maudite. Jamais déléguer, bonhomme, jamais déléguer…Cette flemasse de Roger écoute donc la cassette en question, et invoque Sammi qui lui ordonne de passer une chanson de l’album au bal de l’école, sinon couic.

Bon, évidemment, Eddie apprend tout trop tard, il y a un nombre suffisant de morts pour classer le film dans la catégorie “horreur”. Eddie se rend compte dans un éclair de génie que bousiller tous les signaux radio du coin empêchera à Sammi de s’échapper, se félicitant au passage de vivre en 1986 et pas en 2014.

Blablabla confrontation blablabla la force démoniaque contre l’ingéniosité d’un gamin agile blabla mort du méchant.

Et Ozzy incarne un télévangéliste qui dit que le heavy metal c’est mal, m’voyez. UN TELEVANGELISTE !

Pour une liste d’autres films d’horreur METAAAAL c’est par ici.

Ma sélection

Ci-dessous des films que j’ai vus, parfois revus, parfois re-revus. Ces suggestions sont donc entièrement pas du tout exhaustives, et complètement subjectives.

Si vous passez votre soirée avec des gnomes voleurs de slips, évitez L’Exorciste. Vous pourrez en revanche vous tourner vers l’Étrange Noël de Monsieur Jack, Beetlejuice et Ghost Busters. Des valeurs sûres !

enfants_thumb

Si vous avez envie de vous faire peur mais pas trop quand même, que finalement vous aimeriez mieux regarder une comédie, je vous conseille plutôt Brain Dead, Evil Dead 2 et Shaun of The Dead.

horreur1_thumb

Si vous n’avez plus peur de rien et que vous vous gaussez de tous ces gens qui sursautent au moindre grincement de parquet, je vous conseille 2 sœurs, The Shining et The Ring (version japonaise par pitié).

horreur2_thumb

Le mot de la fin

Le 31 octobre tombe un vendredi, cette année. On pourra donc siroter des bloody mary bien calfeutrés au chaud dans nos chaumières, dragibus à la main, sans nous soucier d’un lendemain difficile. Ayons tout de même une pensée émue pour les ennemis du NOM (Nouvel Ordre Mondial) pour qui 31 = 13 à l’envers, Halloween étant un complot mondial ourdi par les Illuminati voleurs de gnomes voleurs de slips afin de nous anesthésier en vue de faciliter notre enlèvement pas les forces alien très prochainement. Naïfs que nous sommes !

Sur ce, je vous laisser, j’ai Kingdom of Amalur à terminer.

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *