Category Archives: Notes en vrac

[www] Chow Tip

Si comme moi vous cuisinez (les pâtes au beurre sans beurre ça compte aussi), ce site vous fera peut-être lever un sourcil. Mais si comme moi vous CUISINEZ et que vous adorez ça, je vous promets une ou deux soirées mélangeant « Hoooo » et « Haaaa » avec des hochements de tête, prise de notes et projections de salive sur votre clavier. Enfin j’ai juste testé pour moi et mon clavier n’a pas survécu (rien à voir avec le rhum fruits rouges, rien).

read more

[WTF] N’essayez pas ça chez vous !

Amis anglophobes rassurez-vous, pas besoin d’avoir d’affinité particulière pour comprendre ce que vous verrez ci-dessous.

Dans la lignée de mes idoles de Mythbusters, certains gens dans l’étrange lucarne tentent régulièrement de faire tout et n’importe quoi avec tout et n’importe quoi.

Is it a good idea to microwave this ?

Sur cette chaîne Youtube de jeunes malades s’amusent à expérimenter l’association micro-ondes + objet incongru.

Will it blend ?

Encore du détournement d’appareils électroménager à l’aide d’objets divers.

read more

Les doubles vies d’Haroun Tazieff

Nous connaissions Haroun Tazieff, le volcanologue, mais pour qui n’est pas expert en géopolitique, l’autre vie de ce grand personnage reste une énigme. Il est toujours délicat de se pencher sur ce Vésuve d’informations qu’est la biographie non-officielle d’Haroun Tazieff, je vous propose tout de même de nous y coller joyeusement. Taillaut !

Haroun Tazieff, testeur de réseau en milieu hostile, ici en Seine Saint Denis.

Haroun Tazieff, testeur de réseau en milieu hostile, ici en Seine Saint Denis.

Né en 1914 dans une Varsovie Russe, le jeune Haroun se passionna d’emblée pour l’insoutenable versatilité de l’existence, et décida de tout découvrir du monde et de ses mystères mystérieux. Curieusement, sa jeunesse passée à fuir la guerre ne fit que le dégoûter du domaine de l’armement. Résidant en Belgique dès 1921, il découvrit l’univers fascinant de la crypto-zoologie avec le Yéti et finit par s’éprendre du monstre du Loch Ness au début des années 30. L’activité de chasseur de monstres ne permettant de subvenir qu’aux besoins de Scooby-Doo et de sa bande, le petit Haroun décida de faire des études plus porteuses afin de financer ses autres passions. C’est ainsi qu’il acquit sa première couverture : ingénieur agronome le jour, sportif émérite, il menait bien d’autres activités dans le dos de sa môman. Mais c’est grâce à sa chasse au Yéti que le petit Haroun découvrit les volcans. Et oui.

read more

Point d’ironie dans cet article.

Cher lecteur bonjour. Aujourd’hui, j’ai envie de partager une petite, une micro découverte glanée au gré de mes diverses pérégrinations ouebesques.

Le point d’ironie.

(C’est là qu’on rit bien fort parce qu’on a compris le titre, haha.)(Je vais me jeter par la fenêtre, je reviens…)

Fichier_Point_dironie_Brahm1

Comme Wikipédia a souvent quand même de bons articles bien documentés, voici :
(source)

Le point d’ironie est un signe de ponctuation qui se place à la fin d’une phrase pour indiquer que celle-ci doit être prise au second degré (voir ci-dessous le point d’ironie d’Alcanter de Brahm).

Ce signe (Caractère de l’ironie.) a été proposé par le poète français Alcanter de Brahm (alias Marcel Bernhardt) à la fin du XIXe siècle. Il fut par la suite repris par Hervé Bazin dans son livre Plumons l’oiseau (1966), où l’auteur propose aussi d’autres nouveaux signes de ponctuation. Il a été remis à l’honneur par Agnès b. en 1997 dans son périodique d’art Point d’ironie.

read more

Vous reprendrez bien un peu de train ?

(MAJ le 22/11/2014)

J’aime mes amis Parisiens. Même si il faut les appâter avec de l’alcool et des gâteaux pour (péniblement) les inciter à franchir le périphérique, je les trouve marrants.  Ah, les joies de la centralisation…et cette idée mystérieuse qu’en dehors des murs de la capitale l’univers connu se constitue de vaches, de champs et de gens à sabots, cette fascination pour des territoires lointains où ils daigneront peut-être passer deux semaines de vacances nous honorer de leur présence. C’est beau.

read more