Category Archives: Brouhaha !

Appel à témoignage sur la pédocriminalité – Entretien avec Serge Garde

[Attention, ce texte concerne les violences sexuelles faites aux mineurs et peut être pénible voire triggering/déclencheur pour certain-e-s d’entre vous. Aucune description d’agression n’est néanmoins présente sur le document.]

En 2000, Serge Garde publie pour l’Humanité un article qui fera éclater l’affaire du CD de Zandvoort. Vous n’en avez jamais entendu parler ? C’est normal, l’affaire ayant été soigneusement étouffée au prix de longs efforts par la justice française et belge. En 2003, c’est un non-lieu général qui est prononcé en France. En 2010 sort le film « Le fichier de la honte » diffusé sur 13ème rue, présenté par Karl Zéro et qui présente l’affaire.[...] Moaaaar

Le Vaginarium du Docteur Pralinus

Le Vaginarium du Docteur Pralinus c’est une chaîne Youtube (cliquez pour y accéder) créée par Lady Dandy qui présente la culture audiovisuelle « girly » sous différents formats : un format long avec des épisodes qui suivent les aventures du formidable vaisseau spatial polymorphe nommé le Vaginarium et un format plus court axé sur les représentations plus positives de personnages féminins.

Il y a en effet beaucoup à dire sur les productions « pour filles » des années 80 à aujourd’hui. Je suis d’ailleurs tombée des nues en découvrant par ce biais les Winx et autres Barbie Princesse Machin même si non, définitivement, en matière de langage sexiste c’était pas mieux avant quoiqu’on en dise.[...] Moaaaar

Les 8 choses qu’on entend forcément lors d’un débat féministe

Cet article est (très) librement adapté inspiré de l’article de Cracked : 8 Things Some A$$#ole Says in Every Debate About Sexism.

J’ai féminisé/masculinisé volontairement les rôles, par pure provocation gratuite, car je suis un instrument du démon.

#8 Le « Duh-DoS »

La technique est simple. Demander systématiquement des preuves, et s’indigner si on répond que le sexisme est tellement présent qu’il est inutile d’en donner…

NON, l’égalité au niveau professionnel existe, il n’y a pas de sexisme au travail, prouve-le moi immédiatement ![...] Moaaaar

Pour le silence…

…ou comment apprendre à fermer sa gueule.

Je suis une femme.

Je suis oppressée de pas mal de manières différentes mais on est pas là pour jouer aux Pokémon.

Je suis une femme blanche cis hétéro, mariée, je fais partie de la classe moyenne. Pour moi c’est normal de ne pas parler à la place des concerné-e-s en fait, ça l’a toujours été même quand je niais mon féminisme. J’aime pas parler de choses que je ne connais pas. Alors je me tais, j’écoute.

Il m’arrive de lire des commentaires de personnes outrées lorsqu’on leur demande de se taire. Il m’arrive de lire des commentaires ubuesques de personnes sorties de nulle part essayant d’apprendre aux concerné-e-s en quoi leur lutte serait mieux si…et c’est même pas que ça me désole, c’est juste que je n’arrive pas à comprendre. Enfin, je n’arrivais pas, jusqu’à récemment.[...] Moaaaar

La loi Renseignement pour les nul-les (et les autres)

Aujourd’hui je vais vous parler de quelque chose qui me tient à cœur, qui n’a pas vraiment de rapport avec le féminisme mais qui concerne tou-te-s les français-e-s. Ami-e-s francophones, cet article est également pour vous, car après tout les lois liberticides sont de celles qui s’exportent le mieux.

Je me rends compte que, faute d’informations claires et concises, la Loi Renseignement reste du domaine de l’obscur car elle concerne des domaines assez techniques. Savoir, c’est pouvoir, je vais donc tenter de vous expliquer au mieux en quoi ça consiste et pourquoi c’est pas bien. Je fais quelques détours, notamment par le Patriot Act duquel est largement inspiré ce projet de loi, par Snowden, par la cybercriminalité, etc. mais ces détours me semblent nécessaires.[...] Moaaaar

Laisse couler.

Il est bien connu que la Fâme se doit d’être silencieuse, calme et douce. Brodant au coin du feu tandis que son époux part dans le Dehors guerroyer et rapporter la pitance, elle assiste, passive à ses éclats de voix légitimes à lui. C’est comme ça : une femme ça se tait. Mais il est aussi connu que les femmes sont toutes des pies. Bavardes, piaillantes, médisantes. Alors on leur concède le droit de parler un peu dans certaines limites. Entre elles essentiellement. Au lavoir, à l’usine, au bureau devant la machine à café. Mais attention, si la Fâme va contre la nature des choses et se permet de parler un peu fort en public, là ça ne va plus du tout, il faut recadrer immédiatement sinon tout va à veau l’eau.[...] Moaaaar

Faux viols et vraie manipulation

J’ai vu passer récemment un article du Figaro (bon sang, voilà que je cite le Figaro…) paru le 11 août 2015 et qui mettait en avant deux chiffres sur le viol :

Les enquêtes réalisées auprès des victimes attestent que 10 % seulement des agressions sexuelles donnent lieu à un dépôt de plainte.

Bon, ça on le savait.

Sur les cinq dernières années, les viols dénoncés aux autorités ont augmenté de 18 % (de 10.762 faits en 2010 à 12.768 faits en 2014), tandis que les viols sur mineurs ont grimpé, dans le même temps, de plus de 20 % (de 5 751 à 6 936 faits répertoriés).[...] Moaaaar

Zététique et Féminisme

[initialement paru le 16/003/2016 sur l’EDS]

Je suis féministe. Et même si mon bagage scientifique n’est pas exceptionnel j’apprécie la démarche zététicienne pour son approche épistémologique. Cette démarche m’a permis de faire le point sur mes propres systèmes de croyance.

Il y a quelques années j’ai tourné le dos à tout ce qui était pseudo-sciences mais avant j’étais une ferme tenante. J’étais voyante et je voulais suivre un cursus en naturopathie.[...] Moaaaar

Pourquoi on reste ?

Ce texte à propos de la violence conjugale est inspiré par cet article : Stop Asking Already: 6 Reasons Why Intimate Partner Violence Survivors Stay in Their Relationships

Au départ, je voulais le traduire, mais déjà je ne suis pas douée en trad, et je préfère une adaptation libre à une traduction maladroite. Ces mots font écho à plusieurs épisodes difficiles de ma vie dont plusieurs années avec un conjoint violent. J’ai fini par partir, mais plus jamais je n’ai dit ou pensé d’une femme qu’elle n’avait qu’à partir. Car rien n’est simple.[...] Moaaaar

Je suis la liberté

Le 7 janvier 2015, j’ai entendu pour la toute première fois le cœur de mon bébé à l’échographie. Cela fut un moment extrêmement chargé émotionnellement, entre le bonheur et l’appréhension de la responsabilité que nous avons devant ce petit être de la taille d’un pois chiche qui ressemble plus actuellement à un oisillon qu’à un enfant.

Et puis, le 7 janvier 2015, deux heures après ce si grand bonheur, le temps s’est figé.

Charlie.

J’ai pensé à énormément de choses en même temps. Passée l’incrédulité, la stupéfaction la plus totale, j’ai pensé aux victimes, à leurs familles, aux conséquences de cette tuerie, et au monde dans lequel viendrait au monde l’enfant que je porte.[...] Moaaaar

1 2 3 4